Nos spécialistes: Claire 

Usure, lassitude, démotivation...Et si vos équipes étaient dans une routine?

Faites confiance à Claire, la routinologue, pour les en sortir! 

Mini interview:

Le spécialiste en motivation et chasseuse de routinologie 
Claire BUREL

Conférencière,formatrice

S’approprier le monde, c’est devenir pleinement soi...

Et pour cela?"Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler  un seul jour de ta vie" Confucius

"Expliquez nous comment est né approche du métier? "

  J’ai toujours aimé le beau, le bon et je saisis le monde depuis toujours avec gourmandise et curiosité ! ça ne semble pas très original… et c'est justement en voyant que n’est pas le cas pour tout le monde que j'ai compris que je pouvais être utile aux autres. Car des personnes souffrent de focaliser sur ce qui n’est pas bon au lieu de pouvoir se focaliser sur ce qui est bon 

C'est en les sortant de l'anesthésie de leur routine que je les fais revoir le positif et retrouver leur énergie

 

C'est en passant par les épreuves douloureuses de "l’école de ma vie"  que j'ai  découvert comment on peut passer totalement à coté de sa vie. J'aide donc maintenant les personnes et les entreprises à ne pas en s'enfermer dans le négatif d'une épreuve ou d'une routine pour ne pas passer à coté des opportunités.

 

Ce que j'aime?

  • Voir les équipes avoir une nouvelle vision du monde ! Et d’eux-mêmes en premier!

  • Remettre en question les visions négatives pour voir où est le positif derrière.

  • Challenger le compliqué pour le rendre simple

  • Que l'on me dise:  « Je n'avais pas vu ça comme ça ! » et redresser la tête avec un sourire éblouissant!

Un signe révélateur?

  Un échange avec un homme, dans une situation inextricable, lui a fait prendre conscience que son blocage reposait sur une contradiction: un test qu'il jugeait faible dans un cas et non fiable dans l'autre cas...

  Il bloquait donc sa vie sur un test n’ayant pas une grande valeur.

  Il s’est pris la tête entre les mains, pendant 15 minutes en silence. Puis il a relevé la tête en soupirant et m’a dit:

" ce qu’on peut se pourrir la vie tout seul, quand même ! "

  Dans son cas, sa vie a totalement changé en 15 minutes.

Un autre exemple?  

  • Pour aider les personnes il faut -entre autre - gagner leur confiance, ce qui peut prendre des jours pendant lesquels on ne peut pas aider correctement. C'est frustrant. Or, j'ai compris l’intérêt de mes livres quand une personne est venue me voir parce qu’elle a aimé le dernier. Elle savait que je pouvais l’aider car elle me faisait déjà confiance!

Une phrase pour finir?

La vie est belle ! Ça résume bien !

Ils nous ont fait confiance: